The Crowd vs. Ibutho Coal

€11,337 of €23,000

49%Donné, 114Donateurs, 32Jours restants

    5

    10

    25

    50

    100

The Crowd milite
Pour que Ibutho Coal et le gouvernement sud-africain renoncent à leur projet d’exploitation minière sur les terres du peuple Fuleni. Mettre celles-ci en danger menace la plus grande concentration de rhinocéros au monde.

Prochaine action en justice de the crowd
Le dépôt d’une Requête Interlocutoire contraignante contre Ibutho Coal et le Département des Droits Miniers est en phase préparatoire. Celui-ci est prévu pour le 4e trimestre 2016. Afin de couvrir le coût juridique permanent associé à cette affaire environnementale qui promet une issue favorable, the crowd doit réunir 23 000 euro (US $25,750).

Synthèse
Ibutho Coal a déposé une demande d’exploitation de mines de charbon à ciel ouvert à proximité immédiate de la réserve naturelle de l’iMfolozi. Cette réserve protège le dernier pourcent de territoire réellement vierge, l’habitat de la plus grande concentration de rhinocéros dans le monde. L’exploitation minière causera des dégâts irréparables à l’environnement, accentuera la pénurie d’eau tout en créant de grandes quantités de poussière ainsi qu’une forte nuisance sonore. Autoriser l’exploitation minière mettra en danger la santé et l’alimentation quotidienne des communautés environnantes et la plupart des habitants de la zone se verront contraints à quitter leur lieu de vie. Ce sont leurs vies qui seront exploitées. Pour quelques-uns d’entre eux seulement, des postes se libèreront… dans l’industrie minière qui s’affaire à dévaster leurs terres.

Avancées juridiques
En janvier 2014, Ibutho Coal a déposé une demande d’autorisation auprès du Département des droits miniers pour construire une mine de charbon à ciel ouvert. L’ébauche du rapport d’examen préalable a été mise à la disposition du public en mars 2014. Les habitants de Fuleni ont été encouragés dans leur combat juridique par une communauté voisine (les Somkhele) chez qui une mine de charbon a été installée. Les Somkhele ont constaté des effets dévastateurs sur leurs terres.

Fond de l’affaire et bénéficiaires du soutien de The Crowd
En janvier 2014, Ibutho Coal a déposé une demande de permis de construire pour l’installation d’une mine de charbon à ciel ouvert. La réserve d’iMfolozi se situe au sein d’une des plus vieilles réserves naturelles d’Afrique, composée d’une vaste faune, y compris les plus grands mammifères d’Afrique (Big 5). La zone accueille actuellement la plus grande concentration de rhinocéros au monde. Elle a également un héritage culturel important, datant de l’Age de Pierre, et une grande connexion avec la population Zulu, dont fait partie le Roi Shaka. Deux autres exploitations minières opèrent déjà à proximité, avec des effets dévastateurs sur la nature et la population, sans oublier l’accentuation de la pénurie d’eau. Une action en justice ciblée peut repousser Ibutho Coal et contribuer à mettre fin à l’exploitation minière en Afrique du Sud au détriment des populations, de leur patrimoine culturel et de la faune sauvage, composée en partie de rhinocéros.

La mine de charbon à ciel ouvert du Somkhele a été construite dans une communauté voisine. Cette communauté subit non seulement les effets dévastateurs du bruit et de la poussière, mais en plus leurs tentatives de communication avec la société minière ont été ignorées. En outre, les comités qui représentent les intérêts des communautés locales ont été effrayés par la mort du président du Comité de crise d’Amadiba, Bazooka Radebe, dans la communauté Wild Coast du Cap-Oriental en avril 2016 – suite à quoi la société minière australienne MRC a annulé sa demande de titre minier en juillet 2016.

L’EDLC (Environmental Defender Law Center) est l’ONG/association à but non lucratif partenaire de The Crowd Versus dans cette affaire. Les habitants des régions rurales de la réserve naturelle de l’iMfolozi bénéficient du soutien de Global Environmental Trust (GET), une association à but non lucratif sud-africaine qui assiste les collectivités issues de territoires importants du point de vue environnemental touchés par une mauvaise gestion et des pratiques environnementales peu scrupuleuses. EDLC soutient GET dans sa défense des droits fondamentaux des individus et des communautés dans les pays en voie de développement en lutte contre les menaces environnementales sur leur territoire.

 

Legal updates

2017-05-23
Reports are that the Umfolozi Bridge is going to receive approval. It is critically important to stop the construction of this bridge which, undoubtedly, will open up Fuleni to mining and, in all likelihood, allow Tendele and Ibutho Coal to become one operation.

2017-03-02
It seems as if the mining company is no longer pursuing its plan to build an open cast coal mine on the border of the pristine iMfolozi Wilderness. On behalf of Global Environmental Trust, Kirtsen Youens explains: « We would love to say “ WE WON!” but we don’t know this for sure and we don’t want to tempt fate. In the meantime, there are plans to construct a four-lane bridge over the iMfolozi River, joining the Fuleni and Somkhlele communities. We have been concerned that there is something fishy about the whole thing and the communities (on the whole) are opposing it. Yesterday it came to our attention that another mine, the Tendele coal mine situated at the nearby Somkhele village, has plans to expand – into the area bordering the iMfolozi Wilderness, slightly further north east from the from the area Ibutho Coal wants to mine! Already we are meeting with our team of community groups, experts and NGOs to stop this too. »

2016-11-16
Ibutho Coal’s mining license application (which is valid for only one year) has expired. Although the Department of Mineral Resources was asked whether a new one has been lodged with them, a reply was not received and the assumption is that a new one has not been lodged.
The Environmental Impact Assessment has lapsed as the project did not begin within three years of the EIA process having begun. Therefore, Ibutho Coal will need to start over again with a new EIA process. This is both good and bad. Good because it will mean a delay. Bad in that the authorizing department for mining applications in the EIA process is no longer the Department of Environmental Affairs but, sadly, the Department of Mineral Resources. This new legislation was promulgated at the end of 2014 and has given DMR the power to decide not only the Mining License application but also the EIA application. The previous EIA application process that Ibutho Coal was following was under the former EIA regulations which meant that the DMR decided on the mining license application and the DEA decided on the EIA. If the EIA was not approved, the mining license could not be granted. Under the 2014 regulations the DMR decides on both.
Nothing was heard from the applicants, the DMR or the applicant’s consultants since June. The Fuleni people therefore are currently playing a waiting game.

Faites appel à la foule grâce à votre propre page de collecte de fonds.
Cette affaire vous tient à cœur ? Votre don fait de vous un ami de l’affaire en question, mais vous pouvez également recueillir des fonds et sensibiliser l’opinion avec votre propre campagne de financement. Par exemple, créez votre propre blog de protestation, postez des vidéos de déclarations, organisez une collecte de fonds en marathon, ou mettez en œuvre toute autre idée qui puisse soutenir l’affaire qui vous tient tant à cœur. Vous pouvez le faire :

  • sur les médias sociaux
  • en galvanisant les médias
  • en créant une page personnelle sur The Crowd Versus

Pour créer votre page personnelle, il vous suffit de renseigner le formulaire. Cela ne prendra que quelques minutes.

  • Link to Youtube or Vimeo video. E.g. https://www.youtube.com/watch?v=cxUlKRm5ha4

Donateurs

  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous
  • Anonymous